2020 : l’année du télétravail pour les prestataires externes

De décembre 2019 à aujourd’hui, à travers cinq grandes études* clients & partenaires, INOP’S prend la mesure d’une révolution du travail
Décembre 2020 : Grève des transports. 1er test du télétravail massif
Les PME du numérique étaient prêtes.
 
  • 90% des PME du numérique arrivent à continuer leurs missions avec les grands comptes. 
  •  
  • Pour 72% des PME, TPE et startups du numériques, la grande majorité de leurs clients grands comptes acceptent le télétravail de leurs consultants. 
  •  
  • 81% de leurs clients ne suspendent pas les missions en cours. Seulement 9% des clients grands comptes refusent le télétravail. 
  •  
  • 70% des entreprises interrogées étaient déjà préparées à un télétravail de plus du 3/4 de leurs équipes. 

 

A single father working at his desk at home while holding his baby son.
thought-catalog-UK78i6vK3sc-unsplash
Mars 2020 : début du confinement.
Crash test XXL du télétravail pour l’ensemble de l’économie.



  • Chez les grands comptes, la très grande majorité des projets sont maintenus. Le travail collaboratif à distance entre les équipes internes et leurs prestataires externes fonctionne globalement bien. 
  •  
  • Lorsqu’on interroge les clients, le bilan est globalement très positif : 
  •  
  • Pour 78% d’entre eux, le travail en équipe a aussi bien fonctionné à distance qu’en présentiel. 
  • Bien sûr, quelques points d’amélioration ont été identifiés : 
  •  
  • 29% ont connu des problèmes d’organisation de réunions en visio, 
  •  
  • 28% des problèmes de connexion internet, 
  •  
  • 25% ont pu rencontrer des difficultés d’accès à des documents ou à des serveurs.
    •  

 

  •    

     

     

     

Mai 2020 : sortie progressive
du confinement.

Le travail à distance reste le choix majoritaire jusqu’à septembre et pourrait s’inscrire dans la durée. 

 

La très grande majorité de nos clients grands comptes vont continuer avec une majorité d’effectifs en télétravail. 

 

Pour 80% d’entre eux, la majorité des prestataires externes continuera en télétravail au moins jusqu’à la fin de l’année.

 

Une vision partagée par les ESN : deux entreprises sur trois prévoient de continuer à fonctionner en 100% télétravail pour l’ensemble de ses consultants après le confinement.

Mature casual businessman using smartphone and working on laptop at cafe. Business man looking at cellphone with computer on table. Checking message on smartphone while working on document and paperwork during the night.
Woman in front of a device screen in video conference for work
2021 : Vers une nouvelle organisation du travail
avec les prestataires externes, mixant travail à distance et présentiel ?



  • Le confinement a été un double révélateur : Les équipes hybrides mixant ressources internes et prestataires externes peuvent parfaitement fonctionner à distance sur une longue période, assurer à tous l’accès à des outils sûrs, performants et faciles d’utilisation est désormais un objectif relativement facile à atteindre. 
    •  

      De nouvelles « meilleures pratiques » du travail à distance devraient se mettre en place : Un meilleur cadrage des étapes des projets associé à l’usage plus systématique d’outils de suivi de l’avancement des projets, un passage en mode livrable associé par forfait bien contracualisé, des réunions de pilotage multi-partenaires plus faciles à organiser.

  •  

2021 : Vers une nouvelle organisation du travail
le travail a distance, nouvelle dimension de l'entreprise entendue et du travail libéré.

Pour 45% des répondants à notre étude-client, à l’avenir, les modes d’intervention des prestataires externes mixeront travail à distance et travail sur site.

 

La distanciation « physique » dans l’exercice de son travail redonne à chacun de l’autonomie, de la responsabilité.

Elle met aussi plus d’égalité. Dans une réunion en visio, on s’écoute davantage, chaque voix compte, et les distinctions entre salariés et prestataires externes s’estompent.


In fine, chacun gagne en liberté : liberté de choix de travailler où il veut, liberté dans la gestion de son temps, liberté d’expression dans une entreprise libérée de rapports hiérarchiques formatés. Jamais les salariés ne se sont autant rapproche du mode de vie et du mode de travail des freelances.




Ø  Extrait de notre rapport annuel. 

Ø  Pour lire l’article complet et découvrir d’autres articles sur les mutations de notre secteur, nous vous invitons à télécharger notre magazine-rapport annuel :